728 x 90

Adieu aux muscles des bras relâchés !

  • Forme
  • 4203 Vues
img

Avec le temps, les muscles ont tendance à se relâcher. Processus naturel qui n'épargne pas les bras mais n'est toutefois pas une fatalité si quelques dispositions sont prises pour guérir - ou prévenir ! - ce désagrément.

La vie sédentaire et une activité physique réduite peuvent accélérer le phénomène. La peau se distend et les muscles se ramollissent, biceps et triceps principalement, donnant lieu à une apparence pour le moins inesthétique.
Les triceps ont tendance à perdre de leur fermeté si le muscle n'est pas sollicité, d'où cet effet tombant et mou qui donne au bras un aspect disgracieux. Qui n'a pas envie de les montrer lisses et fermes en arborant des tenues les mettant en valeur ? 
Pas de panique : certains exercices simples et quelques activités spécifiques suffisent à redonner de la vigueur et du volume à ces muscles.
 
Si vous pratiquez certains sports tels que la natation ou le basket entre autres, vous avez pu constater qu'ils ont un impact favorable sur le galbe des bras. Pour les autres, quelques exercices simples à mettre en place devraient vous mettre sur la bonne voie.
 

Objectif : se muscler

La musculation peut être pratiquée à tout âge, avec une intensité dans les mouvements qui doit varier suivant le sujet et ses capacités physiques. Pour débuter, il est préférable de travailler avec des poids légers le cas échéant, et de séquencer les séances en phases douces et non traumatisantes. S'entraîner en salle présente des avantages : motivation, mise à disposition d'un matériel sophistiqué pouvant s'adapter à un grand nombre d'exercices, soutien éventuel d'un coach pour une meilleure efficacité du travail...
 
Misez sur la contraction des biceps et triceps :
Faites des séries de répétitions en pronation (paumes tournées vers le bas), avec des poids légers, à un rythme lent pour bien cibler la zone à renforcer. « Consacrer au moins dix minutes par jour à vos exercices pour en optimiser le résultat. »Ce travail doit être progressif et les charges peuvent s'alourdir si le niveau est bon ou si le volume d'efforts n'est pas suffisant. Le muscle s'adapte au poids, la stimulation doit être continue.
 
Pas le temps ou pas envie d'aller en salle ? Rabattez-vous sur des exercices basiques. Effectués doucement à votre rythme, ils ne malmèneront ni les muscles ni les tendons mais n'oubliez pas de bien inspirer et expirer durant les différentes phases de travail.

Avec le poids du corps :
- Les pompes : bras tendus, les épaules surplombant les mains posées au sol, les jambes tendues, la pointe des pieds en appui au sol, ou les genoux posés au sol pour alléger cet exercice.
L'action consiste à fléchir les bras pour descendre le plus bas possible sans toucher le sol, puis remonter ensuite. Plusieurs répétitions dans cette position suffiront aux néophytes pour ressentir le travail des membres supérieurs. Le biceps sera sollicité ainsi que le triceps, ce dernier pouvant l'être davantage si les bras sont resserrés durant l'exercice.
- Avec une chaise : cet exercice permet là encore de fortement cibler le triceps.
Posez les paumes de la main en appui sur l'assise, les jambes fléchies à 90 degrés devant la chaise, formant un angle droit. Fléchissez les bras en conservant les avant-bras en position verticale, puis dans un second temps, poussez vos bras vers le haut, les coudes serrés, tout en soufflant. Répétez ce mouvement plusieurs fois, jusqu'à ressentir une brûlure, le signe d'un travail efficace.
- Face à un mur : joignez vos pieds à une distance d'1,5  mètre environ, et posez vos mains à plat sur le mur les bras tendus, tout en contractant vos abdominaux. Fléchissez lentement vos bras de manière à garder les coudes au corps. Maintenez 5 secondes et revenez à votre première position, toujours lentement. À renouveler 10 fois.