728 x 90

Le point sur les techniques d'Ă©pilation

img

L'électrolyse
Il s’agit d’un procédé utilisant un fil métallique très fin, électrifié et placé sous le follicule afin de l'endommager et empêcher qu'un nouveau poil ne pousse. Très efficace, cette méthode s'avère, généralement, douloureuse. La majorité des personnes l'ayant utilisé ont pu constater la disparition définitive de leurs poils. On l’utilise de préférence pour les petites surfaces.
Ces trois méthodes d'épilation définitive peuvent être sans aucun effet sur certaines personnes. Par ailleurs, les poils peuvent aussi repousser lors des grands changements hormonaux tels que la grossesse.
 
 
Les précautions après l’épilation

Il est vivement conseillé d’éviter d'appliquer des produits contenant de l'alcool, car la peau est plus sensible après l'épilation ; de mettre du talc sur les aisselles et le maillot pour enlever la transpiration et éviter que la peau ne tire. Il ne faut surtout pas utiliser d'eau ou d'alcool pour retirer les résidus de cire mais toujours passer des lingettes hydratantes. On conseille de laisser passer une journée avant de s'exposer au soleil et d’utiliser de la crème solaire aux endroits épilés pour éviter les tâches. Il faut continuer les gommages au maximum une fois par semaine le temps du renouvellement cellulaire. Et ne pas oublier les soins hydratants.
Après l’épilation, le problème de la repousse est primordial. Vous pouvez acheter des produits appelés inhibiteurs de poils qui ralentissent leur croissance. Appliqués quotidiennement, ces produits anti-repousse permettent de retarder l'apparition des poils de 2 à 3 jours. Ils se déclinent en crème, en sérum pour visage, en lait, en lotion et en déodorant. Ils agissent sur le bulbe et s'attaquent à la formation du poil. Généralement efficaces, ils n'éliminent pas définitivement le poil mais retarde la repousse de quelques jours, voire de quelques semaines, ensuite le poil réapparaît naturellement.  Certains n'ont pour effet que de décolorer les poils et les rendre moins visibles. L’un des plus récents utilise  la «palmatine», un actif produit à partir de la fermentation d’huiles végétales ayant la propriété de ralentir considérablement la repousse du poil. Ce produit affaiblirait les racines des poils et ralentirait d’une manière spectaculaire leur repousse.

Parmi les produits plus traditionnels qui ont fait leur preuve, figure l’huile d’azulène. Elaborée à partir de l’essence de camomille, cette préparation est connue pour ses vertus anti-inflammatoires et anallergiques. Non grasse, c’est le complément idéal pour une épilation parfaite car elle hydrate la peau, diminue les imperfections cutanées (poils sous la peau, boutons, rougeurs) et retarde également la repousse du poil. L'application d'huile d'azulène 2 fois par jour, le matin et le soir, et de citron après l'épilation est très efficace. Autre produit naturel, traditionnellement utilisé par les femmes orientales : l’huile de souchet  (Cyperus esculentus, appelée aussi « Noix Tigrée », ou « Tigernut » en anglais ou « Chufa » en espagnol). « L'huile de Souchet utilisĂ©e après le rasage ou l'Ă©pilation apaise le feu du rasoir et protège la peau. »Connu des Égyptiennes depuis plus de 4000 ans, le souchet est une plante vivace fréquemment utilisée en Afrique aussi bien dans l'alimentation que dans les soins cosmétiques. Cette belle plante est traditionnellement reconnue pour ses vertus anti-repousse du poil. Une application quotidienne d'huile de souchet avant et après une épilation prévient et limite la repousse des poils ainsi que leur quantité. Aussi bien conseillée pour les hommes que pour les femmes, l'huile de Souchet utilisée après le rasage ou l'épilation apaise le feu du rasoir et protège la peau. Elle évite ainsi l'apparition de rougeurs et de petits boutons.
Vous pouvez utiliser un produit à base de racine de scutellaire qui retarde légèrement la repousse des poils. Cette herbe vivace aux fleurs violettes regroupées en grappes, pousse à l'état sauvage à l'Est de l'Asie. Connue pour ses vertus anti-inflammatoires, elle inhiberait l'activité de certaines enzymes, ce qui ralentirait la pousse des poils. Vous pouvez également choisir une crème hydratante à base de soja car lui aussi retarderait la repousse des poils.
 
La tendance à l’épilation intégrale n’est pas sans danger. Faire disparaître tous les poils pubiens serait une porte ouverte aux virus et aux bactéries. Raser les poils provoquent des micro-blessures de la peau ce qui facilite le passage des microbes. Autre inconvénient : les poils incarnés ont tendance à se développer plus facilement suite à une épilation intégrale. L’épilation du maillot n’est pas non plus sans risque.  D'après une étude récente,  les abrasions de la peau au niveau du maillot favorisent l'apparition d'un virus contagieux : le molluscum contagiosum que l’épilation soit faite à la cire ou au rasoir.  Des petits boutons rouges apparaissent sur la zone infectée, sans aucun autre symptôme, et la transmission se fait par contact direct.  
À l’opposé, ici ou là, on observe une tendance au retour du poil dans le porno japonais par exemple. Aux Etats-Unis, Madonna affiche ses aisselles poilues, tandis que la très culte marque, American Apparel, connue pour ses publicités provoc, frappe une fois encore en dévoilant, dans la vitrine d’un grand magazine new-yorkais, trois mannequins arborant différents modèles de lingerie transparente qui ne laissent plus aucune place à l'imagination. Par ailleurs, selon un article paru il y a quelques mois dans le New York Times, les femmes se soucieraient de moins en moins d'avoir une épilation soignée. La grande majorité d'entre elles prôneraient même un retour au poil pubien. Est-ce un mouvement de fond ? Trop tôt pour le dire. Pour le moment, cette tendance ne semble guère nous concerner. Chez nous, surtout l’été, le poil est toujours aussi mal vu.